Questions à se poser

5 questions à vous poser avant d’offrir un cell en cadeau à votre ado

5 questions à vous poser avant d’offrir un cell en cadeau à votre ado

Vous êtes parent d’un adolescent et vous réfléchissez à la possibilité de lui donner un cellulaire en cadeau? Vous vous interrogez peut-être quant au fait de savoir si c’est le bon moment pour votre enfant, sur le type de forfaits à privilégier ou sur les règles d’utilisation à imposer… PAUSE arrive à la rescousse avec cinq grandes questions à vous poser avant de vous lancer dans le magasinage.

1. Mon ado est-il assez mature pour avoir un cellulaire?

Posséder son propre téléphone est un privilège, pas un droit. Un privilège qui vient avec des responsabilités. Déterminer si un jeune est en mesure de les assumer est moins une question d’âge que de maturité. C’est aussi une question de confiance. En tant que parent, vous êtes donc la meilleure personne pour décider à quel âge il est prêt à en avoir un. Pour alimenter votre réflexion à ce sujet, vous pourriez notamment vous demander s’il réussira à en prendre soin (un cell est si fragile!) et à ne pas le perdre, s’il respectera les règles d’utilisation de son école ainsi que les limites de son forfait, puis s’il comprend bien le fait que toutes les informations qu’il publiera en ligne deviendront publiques et pourront être vues par n’importe qui. Bref, le doter d’un outil de communication qui le gardera connecté sur le monde presque partout et en tout temps n’est pas une décision à prendre à la légère. Si vous jugez que ce n’est pas le bon moment, n’hésitez pas à reporter l’achat de son premier cell.

2. Quels sont les besoins en lien avec ce cellulaire?

Il importe ensuite de vous interroger sur les raisons qui vous incitent à acheter un cellulaire à votre ado. Est-ce pour pouvoir le joindre en tout temps? Pour lui donner la possibilité de vous contacter en cas d’urgence? En a-t-il besoin pour son travail ou pour l’école? Est-ce plutôt pour rester en contact avec ses amis? Toutes les réponses à ces questions vous aideront aussi à déterminer le type de forfaits (voir la question suivante).

3. Quel type d’appareils et de forfaits choisir?

Pour le premier cellulaire de votre ado, on recommande d’opter pour un appareil peu dispendieux, au cas où il le perdrait ou il le briserait. Quant au forfait, tout dépend de vos besoins et de votre budget. Pour économiser, votre ado pourrait très bien se limiter à un cell sans forfait de téléphone ou de données, en se servant seulement du Wi-Fi. Sinon, les forfaits prépayés sont souvent recommandés pour les jeunes, parce qu’ils permettent d’éviter les frais imprévus. Autrement, tentez d’évaluer le nombre de messages textes, de minutes d’appels et de données qu’il utilisera afin de choisir un forfait qui répondra à ses besoins, sans payer plus qu’il ne le faut… ou recevoir une facture-surprise à la fin du mois!

4. Quelles restrictions vais-je lui imposer?

Réfléchissez à l’utilisation que vous souhaitez que votre jeune fasse de son cellulaire en gardant en tête les recommandations canadiennes de deux heures d’écran par jour maximum pour les loisirs. Déterminez les situations où vous lui demanderez de mettre son appareil en mode veille, de le ranger ou de carrément l’éteindre, que ce soit aux repas, pendant les devoirs, à l’école, le soir avant d’aller se coucher et même la nuit. Pensez aux médias sociaux et aux applications auxquels vous lui permettrez d’accéder et à ceux que vous lui interdirez. Vous pourrez au besoin installer des contrôles parentaux sur son cellulaire.

5. Quelles seront les responsabilités de chacun par rapport à ce téléphone?

Il est essentiel de discuter dès le départ avec votre jeune des règles d’utilisation de son cellulaire ainsi que des attentes de part et d’autre… tout comme vous le faites avant de l’autoriser à sortir un soir! PAUSE vous propose de faire un pacte avec votre ado afin de clarifier celles-ci. Entendez-vous d’abord sur le paiement des frais mensuels et des frais supplémentaires s’il dépasse son forfait. Qui paiera? Puis déterminez quelques règles de conduite que vous vous attendez qu’il suive, par exemple de toujours répondre à vos appels et textos, de vous donner le mot de passe ou le code pour ouvrir son téléphone, d’éviter de consulter son téléphone à vélo, en traversant la rue ou lorsqu’il discute avec quelqu’un. Surtout, déterminez ensemble quelles seront les conséquences si les clauses du pacte ne sont pas respectées. Profitez finalement de cette conversation pour parler des bons et des moins bons côtés des écrans ainsi que des stratégies qui peuvent être mises en place pour viser une utilisation équilibrée de ceux-ci.

Voilà! Une fois la réflexion approfondie, la discussion entamée et le pacte signé, si la décision est d’aller de l’avant, il ne reste plus qu’à choisir vos avatars et à vous texter des émojis de cœur.

Par Amélie Cournoyer, journaliste indépendante.

Prochaines lectures

Filtre

  • Toutes les thématiques
  • Actualité
  • Agir pour viser l'équilibre
  • Améliorer ses habitudes
  • Banc d'essai
  • Bienfaits des écrans
  • Blogue
  • Communiquer
  • Comprendre l'hyperconnectivité
  • Contrôler la techno
  • Donner l'exemple
  • Équilibre numérique
  • Établir des règles
  • Évaluer sa situation
  • Lexique techno
  • Méfaits et cyberdépendance
  • Nouvelles de PAUSE
  • Pauser son écran
  • Quand s'inquiéter?
  • Questions à se poser
  • Recommandations
  • Témoignage
  • Toujours plus connectés
  • Tous les types de contenus
  • Lecture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre