Lexique techno

Petit guide du live streaming

Petit guide du live streaming

La diffusion continue en direct (live streaming) est l’une des activités en ligne préférées des ados actuellement parce qu’elle rejoint leur besoin d’appartenance, d’identification et de connexion avec les autres. Cette activité présente toutefois plusieurs pièges dans lesquels le jeune ne doit pas tomber… et que le parent doit aussi connaître pour l’aider à les contourner.

Tout d’abord, précisons ce que l’on entend par live streaming: il s’agit de la diffusion en ligne d’un événement en temps réel. Les diffusions peuvent être partagées en privé entre amis, être accessibles à des abonnés ou à un public cible, ou encore être diffusées publiquement.

Vous en avez peut-être déjà fait l’expérience vous-même, que ce soit en regardant un spectacle d’humour ou de musique en ligne, sur des sites tels que YouTube ou sur les réseaux sociaux (comme Facebook ou Instagram) qui ont intégré des fonctions de vidéos en direct depuis quelques années. Mais il existe toute une panoplie de plateformes qui proposent du live streaming. TikTok, Snapchat, Houseparty, Hoop, Twitch et YouNow figurent parmi les plus populaires en ce moment auprès des adolescents.

Pourquoi le live streaming est-il aussi populaire?

Ce type de diffusion nous permet de suivre nos proches ou nos idoles dans leur quotidien, de voir des célébrités performer en direct ou d’échanger avec elles. Il est également possible de diffuser du contenu, que ce soit l’extrait du concert ou de l’événement sportif auquel on assiste ou une acrobatie de notre animal de compagnie. Cela répond à un besoin de s’exprimer, de voir et d’être vu, puis de connecter avec les autres.

Chez les adolescents, le live streaming répond de plus à leurs besoins d’identification et d’appartenance à un groupe. En offrant la possibilité aux utilisateurs d’interagir avec la personne qui diffuse du contenu en temps réel, puis d’ajouter des commentaires, des émojis et parfois des cadeaux, les jeunes sentent qu’ils sont en train de «vivre un moment». Puis, comme il n’y a ni montage ni édition, l’événement est montré de façon spontanée et authentique, ce qui rend l’expérience virtuelle plus personnelle et intime. Tout cela en fait probablement l’activité en ligne qui se rapproche le plus du contact en personne.

L’envers de la médaille

Comme toutes les activités en ligne, le live streaming n’est pas sans risques. Le désir de gloire ou de publier la vidéo de l’heure, combiné à un manque d’expérience et parfois de jugement, peut en mener certains à mettre en ligne du contenu en direct qu’ils regretteront, voire qui enfreindra la loi (par exemple un spectacle dans son intégralité sans autorisation, une célébrité croisée dans la rue et filmée à son insu, des insultes graves contre quelqu’un).

Par ailleurs, qui dit direct dit aussi non censuré… En visionnant du live streaming, votre ado peut tomber sur du contenu inapproprié, explicite ou bouleversant, et ce, sans préavis. Il faut savoir que des jeunes ont déjà utilisé le live streaming pour montrer leur propre suicide ou des crimes en direct. Alors, prenez le temps de lui expliquer la situation et suggérez-lui, s’il en est témoin, de mettre fin au visionnement et d’en parler à un adulte de confiance. Il peut également signaler ce genre de contenu aux administrateurs de la plateforme.

Que votre enfant diffuse ou visionne du contenu en direct, l’idéal est d’entretenir avec lui une discussion ouverte et continue sur le sujet, en lui laissant savoir que vous êtes toujours là pour lui, quoi qu’il arrive. Vous pouvez amorcer la conversation en lui demandant quels sites et applications de live streaming il utilise. Puis, renseignez-vous ensemble sur les conditions d’utilisation (par exemple: restriction d’âge, lignes de conduite, contenu inapproprié, paramètres de confidentialité, protection des informations personnelles, frais d’abonnement). Puisque celles-ci varient selon les plateformes, assurez-vous que tout le monde les comprend bien.

6 conseils à donner à un ado qui diffuse du contenu en direct

En plus d’assister à des directs, certains vont en diffuser. Si c’est le cas de votre jeune, voici six judicieux conseils que vous devriez lui offrir:

  1. Souviens-toi que ce qui est mis en ligne ne t’appartient plus: Même s’il est partagé en privé, le contenu peut toujours être filmé ou photographié grâce à une capture d’écran et ainsi être republié ou mis en ligne plus tard.
  2. Réfléchis avant d’enregistrer: Rappelez à votre ado qu’il doit toujours se questionner à savoir si ce qu’il s’apprête à filmer et à mettre en ligne en direct est approprié et s’il y a un risque qu’il le regrette plus tard. Est-ce que sa vidéo pourrait être diffusée à la télévision sur une heure de grande écoute? Est-ce que ce contenu pourrait nuire à sa vie professionnelle s’il ressurgit dans dix ans? En cas de doute, s’abstenir…
  3. Demande toujours la permission aux autres: C’est préférable de confirmer auprès des gens qu’on peut les filmer AVANT de lancer l’enregistrement. Un ami qui ne se sent pas à son avantage refusera peut-être de se faire voir, par exemple.
  4. Ne partage pas tes informations personnelles: Mentionnez à votre enfant que c’est important de ne pas dire ni montrer des informations qui permettent de savoir où il vit, comme une adresse, une rue, le nom de son école ou le parc du quartier. Déterminez ensemble les endroits où il ne peut pas se filmer, tels que sa chambre à coucher, votre résidence, celle de ses amis et son école.
  5. Évite de frôler l’illégalité: Votre jeune doit s’assurer de ne diffuser aucun contenu d’activités illégales ou qui peut mettre la sécurité ou la vie de quelqu’un en danger. Saviez-vous qu’au Canada, un ado peut être tenu responsable de ses gestes criminels à partir de 12 ans? La victime pourrait même engager une poursuite civile contre vous et demander de l’argent pour la faute de votre enfant. (Pour plus d’informations à ce sujet, visitez educaloi.qc.ca.)
  6. N’oublie jamais la notion de respect: Les vidéos en direct qu’un jeune met en ligne doivent en tout temps respecter les autres. Il importe aussi d’éviter tout contenu ayant le potentiel de salir la réputation d’une personne.

Bref, lorsqu’il est utilisé positivement, le live streaming est un outil qui peut aider les jeunes à briser leur isolement, à forger leur identité, à développer une confiance en eux ainsi que des compétences en communication. Or, comme n’importe quel outil, il faut apprendre à s’en servir… et ce conseil vaut pour tous les âges!

Par Amélie Cournoyer, journaliste indépendante

Sourceschildnet.comcommonsensemedia.orgthinkuknow.co.uk  

Prochaines lectures

Filtre

  • Toutes les thématiques
  • Actualité
  • Agir pour viser l'équilibre
  • Améliorer ses habitudes
  • Banc d'essai
  • Bienfaits des écrans
  • Blogue
  • Communiquer
  • Comprendre l'hyperconnectivité
  • Contrôler la techno
  • Donner l'exemple
  • Équilibre numérique
  • Établir des règles
  • Évaluer sa situation
  • Lexique techno
  • Méfaits et cyberdépendance
  • Nouvelles de PAUSE
  • Pauser son écran
  • Quand s'inquiéter?
  • Questions à se poser
  • Recommandations
  • Témoignage
  • Toujours plus connectés
  • Tous les types de contenus
  • Lecture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre