Nouvelles de PAUSE

En mai, on «PAUSE» nos écrans en famille!

Par Équipe PAUSE

Le 23 mai, on

Chaque année, PAUSE invite les familles québécoises à vivre une expérience de déconnexion au mois de mai: le 24h de PAUSE – Édition famille. C’est une belle occasion de mettre les écrans de côté afin de se retrouver et de passer de bons moments ensemble.

En quoi consiste le 24h de PAUSE – Édition famille?

C’est simple: les familles s’engagent à ne pas utiliser d’écrans (télé, ordinateur, tablette, cellulaire, console de jeu) à des fins de loisirs pendant 24 heures. Un beau défi pour les enfants… et les parents!

Les inscriptions s’effectuent en ligne (ça ne prend que 2 minutes!). En s’inscrivant, les familles reçoivent des conseils pour faciliter ce moment sans écran et courent aussi la chance de gagner un grand prix ou encore des cartes-cadeaux qui serviront à réaliser des activités hors ligne.

Une expérience appréciée des familles

Dans notre monde hyperconnecté, une utilisation équilibrée et plus consciente d’Internet passe entre autres par notre habileté à mettre régulièrement les écrans sur «pause» afin de profiter des nombreux bienfaits de la déconnexion, que ce soit pour le corps, la tête ou les relations!

«Savoir se déconnecter est particulièrement important pour les familles qui sont plus branchées que jamais et dans lesquelles petits et grands sont trop souvent “seuls ensemble” dans la maison, chacun derrière son écran. Le 24h de PAUSE – Édition famille est un prétexte sympathique de demander à tous de délaisser la techno pendant une journée, question de profiter du plaisir d’être ensemble en étant plus attentifs l’un à l’autre… et aussi à ce qui se passe autour de soi», explique Julie Mayer, coordonnatrice de la campagne sociétale PAUSE – volet famille.

Déployé pour une première fois en 2021, le 24h de PAUSE – Édition famille a tout de suite été une réussite. Parmi les personnes participantes sondées en 2023, 95 % prévoyaient s’inscrire à nouveau et 98 % disaient vouloir recommander l’expérience à d’autres familles. Sûrement de quoi vous donner le goût d’essayer, n’est-ce pas?

Le 24h de PAUSE: pour se donner du temps en famille

Cet évènement est une invitation à prendre soin de sa famille malgré un quotidien à grande vitesse.  Et chers parents, nul besoin de vous transformer en G.O. responsable d’animer une super programmation! Le 24h de PAUSE est une expérience, pas une performance.  À chaque famille de choisir le style qui lui convient:

  • une journée mollo à la maison avec des activités simples comme cuisiner, bricoler, bouger, lire, jouer à des jeux (hors ligne!),
  • une visite de certains points d’intérêt de votre municipalité (parc, bibliothèque, etc.),
  • une sortie en plein air planifiée avec une autre famille… tous les goûts sont dans la déconnexion!

Selon l’âge et les intérêts de vos enfants, vous ne passerez pas nécessairement toute votre journée ensemble et c’est OK ainsi. L’important est que tous optent pour des activités «zéro écran».

Autre bénéfice du 24h: il propose une façon ludique de «goûter» à la déconnexion en famille pour ensuite prévoir la pratiquer plus souvent.  Et cela semble fonctionner, car 87 % des personnes participantes sondées en 2023 disaient vouloir planifier d’autres pauses sans écran en famille d’une demi-journée ou plus au cours des prochains mois.

L’après 24h: vers une connexion plus consciente

Le 24h de PAUSE est l’occasion de prendre un pas de recul en famille par rapport aux écrans et de constater la place qu’ils occupent dans notre vie. Ainsi, dans le sondage de 2023, près de 80 % des personnes répondantes rapportaient avoir constaté utiliser leur écran par automatisme. Cela confirme l’importance d’encourager les parents et les enfants à se déconnecter régulièrement, mais aussi à aller en ligne de façon plus consciente, plus intentionnelle et moins par réflexe, par ennui ou pour répondre à des notifications.

«Un usage conscient est avant tout un usage sur lequel nous avons plus de contrôle et qui nous fait du bien, qui nous satisfait. C’est être à l’affût du temps qu’on passe en ligne, mais c’est aussi prioriser des activités qui nous apportent du positif, tant sur le plan relationnel que personnel, et qui ne nous procurent pas cette sensation de vide ou de malaise une fois les écrans posés», explique Julie Mayer. Une approche inspirante pour tirer le meilleur de la techno, tout en la gardant à notre service pour notre bien-être!

 

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre