Méfaits et cyberdépendance

Protéger nos yeux des écrans, c’est important!

Par équipe PAUSE, en collaboration avec Dr Langis Michaud, optométriste

Protéger nos yeux des écrans, c’est important!

Les longues heures que nos enfants et nous passons devant les écrans ne sont pas sans conséquences sur la santé de nos yeux. Un optométriste nous explique comment les limiter.

Après avoir travaillé sur l’ordinateur pendant quelques heures, vous avez peut-être déjà ressenti une sécheresse oculaire (on cligne cinq fois moins des yeux quand on regarde un écran), une fatigue visuelle, une vision trouble, des maux de tête, des yeux qui chauffent ou qui picotent, une perte d’attention ou de concentration… Voilà quelques-uns des impacts à court terme des écrans sur les yeux et sur la vue.

«Les effets des écrans sur la vue dépendent de la santé visuelle de chaque individu et de l’environnement dans lequel il les utilise. L’écran en soi n’est pas un problème, il n’émane rien de nocif», précise le Dr Michaud, optométriste. À long terme, les écrans peuvent tout de même être responsables du développement des yeux secs et d’une vision fluctuante, entraîner de la photophobie (une sensibilité excessive des yeux à la lumière), causer ou aggraver un problème de coordination des yeux ou contribuer à favoriser la progression de la myopie. Heureusement, il y a plusieurs petites choses simples que votre enfant et vous pouvez faire pour minimiser ces effets négatifs des écrans sur la santé de vos yeux.

Limiter les impacts des écrans à long terme en trois temps

  1. Respecter une distance d’observation: De façon générale, plus l’écran est petit, plus on le rapproche de nous quand on le consulte. «La plupart des gens utilisent leur cellulaire ou leur tablette à 18 cm de leurs yeux au lieu des 40 cm recommandés», fait remarquer le Dr Michaud en expliquant que ce rapprochement exige un effort visuel supplémentaire, qui peut entraîner une fatigue oculaire ou aggraver un problème de vision préexistant. Alors, sortez votre règle pour vous donner un repère!
  2. Améliorer l’éclairage ambiant: On veille à ce qu’aucune lumière ne vienne réfléchir dans l’écran, qu’elle soit naturelle ou artificielle, et on évite de regarder notre appareil dans la noirceur. «Le contraste de lumière augmente la fatigue visuelle et l’inconfort liés à l’usage des écrans», note l’optométriste. Si vous utilisez des ampoules DEL ou fluocompactes à la maison, optez pour les teintes chaudes au lieu des teintes froides qui émettent une lumière bleue pouvant endommager les yeux à long terme.
  3. Surveiller la santé de nos yeux : Un examen de la vue effectué par un optométriste, chaque année pour un enfant ou un ado et tous les deux ans pour nous-mêmes, sert à déterminer si les yeux sont en bonne santé et s’ils travaillent bien ensemble (coordination), ou alors s’ils ont besoin d’une correction ou d’une mise à jour de celle-ci. «La vue est relativement stable chez les adultes. Mais c’est important que les plus jeunes soient examinés régulièrement pour s’assurer que leur vue et leur coordination visuelle demeurent bonnes tout au long de leur apprentissage : d’une part, parce qu’une poussée de croissance peut la déséquilibrer et, d’autre part, parce que la demande visuelle des plus jeunes change au cours de leur parcours scolaire, au fur et à mesure que leur charge de travail augmente», souligne l’optométriste.

De bonnes habitudes pour les yeux et plus encore!

  • Limiter le temps d’écran quotidien à 2 heures par jour à des fins récréatives pour les adultes et les 5 à 18 ans, puis à 1 heure par jour pour les 2 à 5 ans. «C’est une règle plus facile à suivre la semaine que la fin de semaine, mais n’oubliez pas que c’est une recommandation quotidienne, pas une moyenne hebdomadaire», rappelle le Dr Michaud.
  • Prendre des pauses de 1 ou 2 minutes toutes les 30 minutes d’utilisation. Idéalement, on en profite pour se lever et se dégourdir en même temps.
  • Le soir, activer la fonction «night shift» ou «filtre de lumière bleue» sur vos téléphones intelligents (surtout ceux avec un écran OLED), tablettes et ordinateurs. L’écran émettra des couleurs chaudes qui limiteront la lumière bleue et les contrastes de lumière, tous deux potentiellement nuisibles pour les yeux.
  • Fermer tous les écrans de 30 minutes à 1 heure avant votre nuit de sommeil parce que la lumière bleue qu’ils émettent retarde l’endormissement et perturbe le cycle de sommeil. «C’est encore plus important pour les ados, qui ont déjà un cycle de sommeil décalé à cause des hormones, selon les travaux du Dr Marc Hébert de l’Université Laval», précise l’optométriste.
  • Encourager toute la famille à passer du temps à l’extérieur, au moins une heure par jour. En plus d’aider à limiter le temps d’écran, exposer les yeux à la lumière naturelle du jour prévient l’apparition de la myopie chez les plus jeunes.
  • Être un modèle pour votre enfant en suivant le plus possible ces recommandations… parce qu’il vous imitera, dans vos moins bons comme dans vos bons comportements.

Le Dr Michaud est optométriste. Il est également directeur de l’École d’optométrie de l’Université de Montréal et professeur titulaire.

Prochaines lectures

Filtre

  • Toutes les thématiques
  • Actualité
  • Agir pour viser l'équilibre
  • Améliorer ses habitudes
  • Banc d'essai
  • Bienfaits des écrans
  • Blogue
  • Communiquer
  • Comprendre l'hyperconnectivité
  • Contrôler la techno
  • Donner l'exemple
  • Équilibre numérique
  • Établir des règles
  • Évaluer sa situation
  • Lexique techno
  • Méfaits et cyberdépendance
  • Nouvelles de PAUSE
  • Pauser son écran
  • Quand s'inquiéter?
  • Questions à se poser
  • Recommandations
  • Témoignage
  • Toujours plus connectés
  • Tous les types de contenus
  • Lecture

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre