Les bienfaits des pauses sans écran

Pauses sans écran
  • copier
Les bienfaits des pauses sans écran

Internet fait partie de nos vies, et c’est tant mieux! Toutefois, mettre de côté nos écrans plus souvent est une habitude qu’il est essentiel d’adopter pour garder l’équilibre dans notre monde hyperconnecté. Alors, pensez à lever les yeux et à profiter de ce qui se passe autour de vous!

Déconnexion n’est pas synonyme d’anti-techno

Mettons les choses au clair: intégrer des pauses sans écran dans notre quotidien ne veut pas dire bouder Internet et se déconnecter en permanence! Que ce soit le temps d’un 5@8 le soir en famille, ou durant 1 heure avant le coucher ou même une journée complète la fin de semaine, l’important est de trouver, selon ses besoins et sa réalité, les meilleures stratégies pour mettre les écrans de côté régulièrement.

Pourquoi se déconnecter régulièrement?

Les avantages à se déconnecter sont nombreux…de quoi vous motiver à adopter des pauses sans écran!

En voici 6 très convaincants:

1. Pour prendre conscience de la place de la techno

C’est en se déconnectant qu’on peut mieux comprendre la relation qu’on entretient avec les écrans et leur place dans notre vie. Cette prise de conscience est plus importante quand on met les écrans de côté pendant au moins quelques heures, ou même une journée. Se déconnecter peut créer un sentiment d’inconfort au départ et c’est normal; l’utilisation d’Internet est ancrée dans notre routine, et l’attrait des écrans est puissant! Pour certains, cette déconnexion peut mener au constat que leur niveau de compulsion est élevé, voire difficile à contrôler. D’où l’importance de prendre un peu de recul afin de réajuster leur relation parfois trop fusionnelle à la techno.

2. Pour limiter l’envie liée aux réseaux sociaux

Plusieurs études ont révélé une association entre l’utilisation intensive des réseaux sociaux et l’augmentation du stress, de l’anxiété et des symptômes dépressifs. Certes, toutes les interactions sur Facebook ne sont pas négatives. Mais du bonheur familial à l’image du corps, en passant par les destinations de vacances ou l’avalanche de vœux d’anniversaire sur un mur Facebook, les occasions de se comparer aux autres et de les envier se présentent souvent sur les médias sociaux. S’en éloigner régulièrement invite à se recentrer sur la gratitude pour ce que la vie nous offre et non sur ce qui semble nous manquer.

3. Pour chasser le FOMO et découvrir le JOMO

Plusieurs techniques de marketing sont basées sur le FOMO (fear of missing out), un terme désignant la peur de manquer une nouvelle ou un événement d’importance. Par exemple, on nous montre ce que nous avons raté ou les événements qui intéressent les autres, afin de susciter une anxiété qui nous incite à nous connecter plus souvent. Dans ce flux constant de notifications, notre peur d’être laissé de côté croît ainsi que notre temps en ligne. D’où l’importance de vivre des moments où nous ne sommes pas constamment sollicités par nos appareils afin d’apprendre à mieux vivre le moment présent…et même d’apprivoiser le JOMO (joy of missing out)!

4. Pour entretenir son réseau hors ligne

Il existe de précieuses ressources en ligne pour nous aider à faire des rencontres, à tisser et à entretenir des relations malgré nos horaires chargés. Toutefois, il y a quelque chose de tout à fait unique dans le fait d’interagir en face à face avec nos proches. Ces conversations sont non filtrées, authentiques et tellement enrichissantes. En famille, les pauses de déconnexion sont l’occasion de passer des moments ensemble en étant vraiment présents. Partager des repas sans écran est une excellente habitude à instaurer, question d’échanger, de s’informer l’un de l’autre et de nourrir l’esprit de famille.

5. Pour prendre soin de soi

Moins de temps passé sur les écrans, c’est plus de temps pour bouger, dormir, lire, relaxer, offrir une pause bien méritée à son cerveau ou s’adonner à ses loisirs préférés. Et c’est aussi une excellente façon de prévenir les problèmes de posture et de vision liés à l’hyperconnectivité.

6. Pour apprendre à se reconnecter… autrement!

Les pauses sans écran ont pour principal bienfait de nous apprendre à réintégrer la techno en utilisant nos appareils et nos applications de façon plus consciente et non par réflexe. L’objectif est de garder le contrôle en décidant quand nous voulons aller en ligne plutôt que de répondre (souvent instantanément) à des notifications et à des rappels. De cette manière, la techno reste à notre service…pas l’inverse!

Un petit défi de 24 heures?

Vous voulez vivre l’expérience d’une journée de déconnexion? Faites comme les étudiants de certains milieux scolaires (cégeps, universités et centres de formation professionnelle), qui seront invités à relever le 24 PAUSE le 24 novembre prochain. C’est simple: 24 heures sans écran (cell, tablette, ordi, télé). Et si vous connaissez des étudiants, voici le lien pour qu’ils s’inscrivent avant le 24 novembre. En prime, 1 000 $ de prix à gagner!

PAR

Équipe PAUSE

Merci !