Isolement et pandémie: l’occasion de tirer le meilleur des écrans

Dossier spécial
  • copier
Isolement et pandémie: l’occasion de tirer le meilleur des écrans

Les familles du Québec sont appelées à contribuer à l’effort collectif pour «aplatir» la courbe en restant à la maison. Mais cette nouvelle réalité de confinement est un réel défi alors qu’on doit concilier vie de famille, boulot et études. PAUSE nous rappelle qu’Internet et les écrans peuvent vraiment être nos alliés si on sait bien les utiliser et les mettre à notre service.

Pas évident d’être coupé du monde extérieur tout en étant presque 24/7 avec les autres membres de la famille. On s’aime, mais pour des ados (et les parents aussi!), être toujours ensemble, ce n’est pas évident. Voici 5 stratégies pour utiliser la techno de façon à aider tout le monde à garder son équilibre. Et pas de panique, c’est normal que notre temps d’écran augmente un peu!

  1. Établissez une routine. On ne parle pas d’une planification digne d’un camp de jour! Planifiez des plages réservées aux activités physiques, à la lecture, aux jeux, aux tâches ménagères et… aussi aux écrans! En mettant sur pied une certaine structure, vous pourrez, parents, continuer à travailler, et les jeunes varier leurs activités. Et ça rappelle qu’on n’est pas en vacances! Mieux vaut déterminer un moment précis et limité dans le temps plutôt qu’un peu tout le temps. L’idée ici n’est pas d’empêcher toute connexion, mais bien de déterminer ensemble les moments propices à l’utilisation des écrans.
  2. Faites preuve de souplesse, surtout avec vos ados. Comme ils ne voient plus leurs amis à l’école et ne peuvent se rassembler, est-ce si grave s’ils dépassent leur temps d’écran habituel afin d’être en contact avec eux en ligne? Qu’ils se rapprochent de leur cercle social par le biais de jeux vidéo ou de leur cellulaire? Tout est une question d’équilibre. L’objectif n’est pas qu’ils passent la journée le nez collé à leurs écrans, mais plutôt de leur permettre d’échanger avec leurs amis ou des membres de la famille qui se trouvent plus loin.
  3. Favorisez le contenu de qualité. Prenez le temps de vous informer sur le contenu offert gratuitement en ce moment. Il y en a pour tous les goûts! Fans de culture, sachez que plusieurs musées proposent des visites virtuelles en ligne. Ou encore que certaines plateformes de visionnement de films classiques et de documentaires offrent leur contenu gratuitement. Pourquoi ne pas sélectionner des films drôles à visionner en famille? Et faire des cours en ligne? Sans parler des tutoriels, des cours de yoga… Plein d’options vous sont présentées! D’ailleurs, plusieurs des artistes préférés des jeunes profitent de l’occasion et offrent en ce moment des spectacles en direct gratuits sur le Web. L’idée est de miser sur du contenu intelligent, divertissant, rassembleur… et qui contribue au bien-être.
  4. Évitez de faire du media binging. Évidemment, s’informer de la progression du virus et des consignes du gouvernement à suivre est essentiel pour être des citoyens responsables, mais lorsque c’est fait de manière abusive, cela peut devenir une source d’anxiété. Limitez les notifications des plateformes d’information en vous concentrant sur les sources crédibles et celles qui vous sont vraiment utiles.
  5. Fixez des moments sans écran. En commençant évidemment par les repas en famille! L’habitude de se déconnecter une heure avant le coucher et de bannir les écrans de la chambre est toujours de mise également pour favoriser le sommeil réparateur. Profitez des pauses sans techno pour faire les choses que vous remettez toujours à plus tard. Vous vouliez essayer une nouvelle recette en famille? Vous vouliez trier vos dernières photos de vacances ou enfin ouvrir le livre qui est sur votre table de chevet? Ou encore essayer le jeu de société que vous avez reçu en cadeau à Noël? C’est le bon moment pour le faire!

La techno pour rester connecté aux autres

Si le confinement peut amener un certain rapprochement entre les membres de notre clan, il nous met à risque de nous couper un peu des autres à l’extérieur. Pensons à rester en contact avec nos proches et nos amis pour prendre de leurs nouvelles et les soutenir via les messageries, les réseaux sociaux et le téléphone. (Eh oui, ça marche encore bien!)

Et surtout, n’oubliez pas les aînés. Particulièrement susceptibles de contracter le virus, les aînés sont visés par des mesures pour éviter qu’ils y soient exposés, mais ils risquent ainsi plus d’être victimes d’isolement. Par chance, la techno peut permettre de rester en contact avec eux et de briser leur solitude. Alors, pensez à les appeler régulièrement. Et comme une image vaut mille mots, vous pouvez proposer d’utiliser une application de type Facetime ou Skype pour leur parler. Si vous ne savez pas quels outils utiliser ou encore comment expliquer à vos proches plus âgés comment s’y prendre, demandez de l’aide de vos jeunes! Ils sauront certainement communiquer tous leurs trucs et faire profiter la famille de leur agilité numérique.

PAR

Équipe PAUSE