C’est quoi l’équilibre?

Les écrans présentent de nombreux avantages, mais quand ils sont surutilisés ou mal utilisés, ils peuvent, au contraire, nuire à notre bien-être. C’est pourquoi il faut tendre vers une utilisation plus équilibrée… et ce n’est pas qu’une question de temps passé en ligne!

Les 3 éléments de l’équilibre en ligne

Équilibre

1. Le temps d’écran

Vérifier ses réseaux sociaux chaque jour, écouter Netflix en famille tous les soirs, en plus d’utiliser l’ordinateur pour le travail ou l’école… On ne compte plus le temps passé devant nos écrans!

Le temps d’écran peut être divisé en deux catégories:

  • le temps pour des obligations professionnelles ou scolaires;
  • le temps à des fins récréatives ou de loisir.

L’objectif n’est pas d’éliminer les écrans de notre vie, mais de prendre conscience de la place qu’on leur accorde (certaines applications peuvent nous aider en ce sens), puis, au besoin, de réduire notre moyenne de temps en ligne en prenant des pauses régulièrement… bref, de s’assurer que nos heures de connexion ne se font pas au détriment des autres sphères de notre vie.

2. La qualité des contenus

Les activités en ligne ne sont pas toutes égales en termes de qualité. Il existe des contenus:

  • de haute qualité, c’est-à-dire des contenus éducatifs, rassembleurs ou interactifs (p. ex.: les tutoriels vidéo, les films écoutés en famille, les groupes Facebook d’études, les applications dédiées à la création de contenu original);
  • de qualité moyenne, c’est-à-dire des contenus qui nous isolent ou que nous consommons de façon passive (p. ex.: les jeux vidéo qui se jouent seul, les vidéos écoutées en streaming, le fil d’actualité d’Instagram);
  • de type «calories vides numériques» (p. ex.: faire défiler sans cesse le fil d’actualité sur Facebook, regarder l’épisode de trop sur Netflix, multiplier les visionnements de vidéos de chats sur YouTube).

L’objectif est de privilégier des contenus qui nous apportent quelque chose de positif ainsi que des avantages… bref, d’augmenter notre bien-être numérique.

3. Les moments d’utilisation

Il y a des moments pour regarder les écrans et d’autres moments où ce geste de connexion peut devenir une barrière qui nous coupe de notre environnement extérieur et des gens autour.

Les moments d’utilisation peuvent être divisés en deux catégories:

  • appropriés (p. ex.: pour le travail, pour les études, la fin de semaine, après le souper, etc.);
  • inappropriés (p. ex.: lors d’un repas en famille ou entre amis, au milieu d’une conversation, pendant les études ou le travail hors ligne, lors d’une réunion où il faut être attentif, lors des moments sans écran en famille, etc.).

L’objectif est de diminuer notre utilisation des écrans lors des moments inappropriés… bref, de profiter pleinement des moments déconnectés.

C'est quoi l'équilibre

L’importance de se déconnecter

Avoir une utilisation avantageuse d’Internet dans notre monde hyperconnecté passe aussi par l’habileté de savoir mettre de côté nos écrans plus souvent au quotidien, que ce soit au retour à la maison, 1 heure avant de se coucher, au lever ou encore durant une partie de la fin de semaine. L’idée est d’être plus souvent hors ligne afin d’être attentif à ce qui se passe autour de soi.

Un cadeau précieux: du temps

À l’ère de la vie grande vitesse où tout le monde court, moins de temps d’écran nous redonne en cadeau plus de temps pour dormir, bouger, lire, relaxer, réfléchir, être avec les autres, s’impliquer, etc.

L’expérience hors ligne

Pour vraiment comprendre sa relation avec les écrans et prendre conscience de la place de la technologie dans sa vie, rien ne bat l’expérience d’une déconnexion un peu plus prolongée, par exemple pendant 24 heures. Cet exercice, qui comporte de nombreux bienfaits, est souvent une révélation et pousse à se reconnecter ensuite de façon plus consciente et non par réflexe, en gardant le contrôle et en misant sur des activités en ligne qui nous font du bien.