Équilibre numérique

Écrans et enfants: quoi prioriser selon l’âge

Écrans et enfants: quoi prioriser selon l’âge

Les contenus en ligne que votre enfant consomme peuvent affecter profondément son développement social, émotionnel et physique. C’est pourquoi il est recommandé de surveiller ses activités en ligne. Voici quelques recommandations afin de prioriser des contenus appropriés en fonction de l’âge et du développement des enfants de niveau scolaire.

Pour les enfants de 6 à 12 ans

Place au contenu éducatif

Les plus jeunes enfants de cette tranche d’âge bénéficieront d’avoir accès à du contenu qui favorise la transition vers la première année, comme l’apprentissage des compétences précoces en lecture, en écriture, en mathématiques de base et en résolution de problèmes. Il est aussi souhaitable de choisir des émissions, des vidéos ou des jeux avec des leçons éducatives au cœur même de l’histoire qui permettent d’exposer votre enfant à diverses expériences et de l’encourager à penser à la vie des autres, tout en les exposant à des faits historiques ou à des environnements différents.

Plus de réalité et de bonnes valeurs

Les enfants de ce groupe d’âge peuvent apprendre des leçons de base, mais ils ont beaucoup de mal à comprendre à partir de descriptions orales ou de conversations entre des personnages. Ils apprennent mieux à partir de démonstrations visuelles et concrètes plutôt qu’en observant des personnages qui parlent ou chantent. Idéalement, optez pour des contenus démonstratifs dans lesquels l’environnement et les scénarios sont réalistes et comparables à la vie hors ligne de votre enfant afin de lui permettre de faire des liens, de comprendre et d’appliquer dans son monde les leçons apprises à travers un écran. Par ailleurs, les contenus qui montrent des personnages faisant preuve de bonnes compétences sociales (tolérance, communication, empathie) peuvent aider au développement d’attitudes positives chez votre enfant (gratitude, respect, ouverture à la diversité).

Attention aux comportements négatifs

Les contenus qui démontrent des comportements négatifs (pression des pairs, violence, langage offensant, discrimination, etc.) sans conséquences ni leçons apprises ou des situations bouleversantes, qu’elles soient fictives ou réelles (enlèvements d’enfants, fusillades, catastrophes naturelles, etc.), ne sont pas appropriés pour les jeunes enfants. Plus ils vieilliront, plus ils seront aptes à suivre des histoires plus complexes et à comprendre que les situations ne sont pas toujours noires ou blanches, bonnes ou mauvaises.

À cet âge, les enfants explorent les mondes numériques, mais il est probable qu’ils ne comprennent pas encore les risques de partager des informations privées et comment leur comportement en ligne peut affecter les personnes hors ligne. Guidez votre enfant vers des réseaux sociaux, des applications et des sites Web conçus pour leur âge et offrant des mesures de confidentialité et de sécurité adaptées. À titre de référence, Facebook et Snapchat exigent que leurs usagers soient âgés de 13 ans et plus, alors que TikTok dirige ses utilisateurs 12 ans et moins vers un sous-groupe fermé qui est censé offrir des protections supplémentaires de sécurité et de confidentialité.

Pour les adolescents de 13 à 17 ans

Les adolescents sont plus aptes à comprendre le contenu en ligne qu’ils consomment, à en tirer des leçons, à faire face à des problèmes sociaux plus complexes tels que la richesse, la pauvreté, la criminalité, le sexisme et le racisme, et à comprendre que ces situations peuvent être éducatives également. Les représentations et les discussions peuvent désormais être plus nuancées, car les ados sont capables de penser en termes abstraits et éthiques.

Parler à son ado, c’est la clé

C’est à l’adolescence que les discussions avec votre ado sur le sujet d’Internet et des écrans deviennent encore plus importantes. Les ados ont besoin d’être guidés dans leur exploration élargie du monde numérique et accompagnés pour mieux comprendre certains contenus problématiques auxquels ils risquent d’être exposés. À cet âge, les ados ont assurément un ou plusieurs comptes sur les médias sociaux. Ils sont plus aptes à comprendre les risques liés à l’utilisation de ces plateformes, mais ils ont besoin d’aide pour connaître les pièges, savoir comment se protéger et en faire une utilisation équilibrée.

Assurez-vous de jaser des bons et des moins bons côtés des écrans. Assurez-vous surtout que votre enfant sait ce qu’est la cyberintimidation et quoi faire s’il est victime ou témoin de ce type de violence en ligne. Les discours de haine, les insultes et les propos humiliants n’ont jamais leur place. Aussi, il est essentiel de lui rappeler que ses textes, publications, messages et photos peuvent être diffusés plus largement qu’il ne le souhaiterait.

La publicité : détecter la manipulation

En raison de leur plus grand accès à Internet, les ados produisent plus de données personnelles d’utilisation qui seront utilisées pour des publicités ciblées. Étant donné qu’ils sont un peu plus matures, les ados peuvent comprendre certaines stratégies de marketing et remarquer le placement de produits dans les vidéos, les sites Web, les applications et les jeux. Cependant, plusieurs études démontrent une association entre les publicités dirigées envers les jeunes et l’adoption de comportements malsains (consommation d’alcool, vapotage, etc.) pendant l’adolescence. Il est donc essentiel d’aborder régulièrement le sujet de l’influence du marketing sur leurs actions.

Et les jeux vidéo?

Si les jeux vidéo font de plus en plus partie de la vie de votre enfant, expliquez-lui lesquels sont adaptés à son âge et pourquoi. Certains jeux vidéo peuvent être utiles pour en apprendre davantage sur divers sujets, développer certaines habiletés, améliorer certaines compétences cognitives, s’amuser bien sûr et, de plus en plus, socialiser!

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre