Le 23 mai, on «PAUSE» nos écrans en famille!

Moments sans écrans
  • copier
Le 23 mai, on «PAUSE» nos écrans en famille!

Le dimanche 23 mai, PAUSE invite les familles du Québec à vivre une expérience de déconnexion. Après plus d’un an de pandémie dans un quotidien hyperconnecté, prendre une pause des écrans est certainement une bonne idée pour ralentir un peu et passer de bons moments ensemble.

En quoi consiste le 24h de PAUSE – Édition famille?

C’est simple: les familles s’engagent à ne pas utiliser d’écrans (télé, ordinateur, tablette, cellulaire) à des fins de loisirs pendant 24 heures. Un beau défi pour les enfants… et les parents!

Les inscriptions s’effectuent en ligne du 6 au 22 mai (ça ne prend que deux minutes!). En s’inscrivant, les familles officialisent leur engagement, peuvent recevoir des courriels contenant des trucs et astuces, puis courent la chance de gagner des prix, dont un séjour vacances en famille pour quatre personnes.

« Le 24h de PAUSE – Édition famille en est à sa première édition, mais ça fait deux ans que nous proposons un défi du même genre aux jeunes adultes. La réponse a été très positive de leur part: en plus de participer en grand nombre, ils ont été plusieurs à rapporter que leur journée déconnectée leur a permis de prendre conscience de la place d’Internet et des écrans dans leur vie. Nous avons donc décidé d’adapter la formule aux familles parce que, peu importe l’âge, on peut parfois se sentir envahi par la techno. Et c’est encore plus vrai depuis la dernière année, où nous nous sommes retrouvés plus connectés que d’habitude, que ce soit pour le travail, l’école, les divertissements ou pour garder contact avec les autres », explique Julie Mayer, coordonnatrice de la campagne sociétale PAUSE – volet famille.

Une déconnexion dont les familles ont grandement besoin

Selon un sondage réalisé par Léger pour PAUSE auprès de 500 parents en mars 2021:

  • Environ 80 % des parents rapportent que leur utilisation d’Internet et des écrans a un impact négatif dans au moins un domaine de leur vie (santé physique, activités sportives, loisirs, relations interpersonnelles, travail).
  • Quelque 86 % des parents estiment que l’utilisation d’Internet et des écrans nuit à la santé physique de leur enfant et 74 % sont d’avis que les activités en ligne nuisent à leur santé mentale (stress, anxiété).
  • Plus de trois parents sur quatre souhaitent diminuer le temps qu’ils passent en ligne, ce qui représente une augmentation de 11 % par rapport à l’an dernier.

Pourquoi participer au 24h de PAUSE – Édition famille?

Une journée de déconnexion permet aux familles d’appuyer sur pause pour (re)découvrir les activités sans écran à faire ensemble, comme bouger, cuisiner, dessiner, bricoler, lire, jouer à des jeux (hors ligne!) ou tout simplement relaxer. Le 24h de PAUSE n’est pas une compétition! À chaque famille de se débrancher en occupant son temps de la façon qui lui convient le mieux.

« Le 24h de PAUSE, c’est l’occasion de prendre un pas de recul en famille par rapport aux écrans. C’est aussi une invitation à apprécier les bienfaits de se déconnecter, comme de réduire son stress et d’être plus attentif aux autres et à ce qui se passe autour de soi », commente Julie Mayer.

Les municipalités: des alliées pour votre déconnexion

En vue de votre défi 24 heures sans écran, n’oubliez pas de consulter l’offre de votre municipalité pour trouver des idées d’activités familiales (toujours dans le respect des consignes sanitaires, bien sûr). Grâce à leurs infrastructures pour bouger, telles que les parcs, les pistes cyclables et les aires de jeux, ainsi qu’à leurs services pour se divertir, comme la bibliothèque ou le centre culturel, les municipalités sont assurément les alliées des familles dans leur journée de déconnexion.

L’après-24h: une occasion de mieux se reconnecter

Après une pause de 24 heures, les familles ont l’occasion de se reconnecter autrement, c’est-à-dire en tentant d’utiliser les écrans de façon plus consciente plutôt que par réflexe, en donnant la priorité aux activités en ligne qui font du bien et qui rassemblent, puis en se déconnectant régulièrement pour planifier des activités zéro techno en famille.

« Voilà de bons comportements à adopter pour “remettre les écrans à leur place” et garder la techno à notre service et non l’inverse. En plus, le printemps est une période propice pour le grand ménage… ce qui inclut celui de nos habitudes numériques! », conclut Julie Mayer.

Inscription au 24h de PAUSE – Édition famille:

Je m’inscris

PAR

Amélie Cournoyer

Amélie est une journaliste indépendante depuis 2009. Elle signe entre autres des textes dans Coup de pouce, Naître et grandir, Alloprof Parents et Unpointcinq.ca. Sa collaboration avec PAUSE lui a ouvert les yeux: elle passe beaucoup (trop) de temps devant les écrans.